Il n'y a aucun produit dans le panier

Top

YDNA

mère et enfant avec des cheveux afros et crépus croiffées sans pleurs et en douceur

Pour beaucoup d’enfants et de parents, la coiffure est un mauvais moment à passer. L’étape du coiffage est encore plus compliquée pour les enfants à cheveux crépus et frisés car c’est souvent douloureux et long. Pourtant, coiffer les enfants ne doit pas forcément rimer avec crise de larmes et impatience. C’est aussi l’occasion de sensibiliser l’enfant à prendre soin de lui, de passer des moments de complicité avec son ou ses enfants, ou encore même, de lui faire apprécier.

Dédramatiser le moment du coiffage des cheveux crépus et métissés des enfants

Marre d’être confronté aux pleurs dès qu’un peigne pointe le bout de son nez ? Rassurez-vous, il est bien possible de faire du coiffage un moment de plaisir. Pour cela, différentes astuces sont envisageables.

Il s’agit déjà de “faire diversion” pour rendre le coiffage possible. Ainsi, on peut choisir de passer au démêlage et au coiffage devant la télévision ou pendant que l’enfant dessine par exemple. On peut également en profiter pour faire un jeu avec lui pour renforcer la confiance. Ou encore, de lui faire coiffer une poupée en même temps (mimétisme, apprentissage… et diversion). Au-delà du divertissement qui permet à l’enfant de ne pas être concentré sur sa peur ou sa frustration, c’est l’occasion de créer un moment de complicité avec son enfant, de discuter avec lui de ce qui lui importe.

Pour que la dédramatisation du coiffage soit possible, il est également important de choisir un moment calme. Le coiffage ne doit pas se faire dans la précipitation. En effet, lorsqu’on est pressé, on a tendance à vouloir aller vite. Nos gestes sont plus brusques et énergiques. Dans ce contexte, un enfant ne peut qu’appréhender le moment du coiffage. Il a besoin de douceur, pas de gestes trop énergiques. D’autant que ça aurait aussi pour effet de casser ses cheveux.

Enfin, pour que le coiffage ne soit pas vécu comme une corvée, il est intéressant de ne pas avoir à le faire tous les matins. Pour cela, vous pouvez opter pour des coiffures qui tiennent dans la durée. Vous pouvez ainsi prendre le temps de coiffer le week-end, le mercredi… 

Utiliser les bons outils et les bons gestes pour coiffer les enfants sans pleurs

Pour coiffer les cheveux afros à bouclés des enfants sans pleurs, il convient déjà d’être correctement équipé. Ainsi, on pourra avoir besoin d’un vaporisateur rempli d’eau pour humidifier les cheveux, d’un soin démêlant, d’un peigne à dents large ou d’un tangle teezer. On commence déjà par humecter les cheveux et les hydrater. Il ne faut jamais démêler des cheveux crépus à sec : c’est douloureux et cela abîme la fibre capillaire.

Il est primordial de bien choisir un produit adapté aux enfants, aussi bien pour le shampoing que pour le démêlant. Petits et grands ont besoin de produits naturels, sans minéraux ni produits chimiques superflus. Toutefois, les enfants y sont encore plus sensibles. On choisira donc attentivement le produit adéquat. Autre avantage des produits naturels : le shampooing par exemple mousse moins qu’un shampoing chimique. Il crée donc aussi beaucoup moins de noeuds…

Lors du coiffage, pour ne pas agripper les cheveux et les casser, les accessoires doivent aussi être bien choisis. Ainsi, on évite autant que possible ce qui est en métal, et surtout les chouchous avec la fermeture métallisée. Il convient également de ne pas trop tirer sur les cheveux lors de la réalisation des tresses et tissages. Cela casse les cheveux, fragilise la fibre et fait mal, ce qui est tout à fait contre-productif.

Savoir clôturer ou créer des étapes du coiffage pour l’enfant

Pour pouvoir dédramatiser le coiffage, l’enfant a besoin de pouvoir l’anticiper, de le placer dans son emploi du temps. Lorsqu’on lui annonce que c’est l’heure de la douche, beaucoup d’enfant vive cela comme un calvaire, un traquenard, une trahison. Pour réduire ce sentiment, il est important de les prévenir en amont.

Aussi, lors du coiffage, il est important de lui expliquer l’avantage d’utiliser les soins. Moins de noeuds, des cheveux brillants… Cela lui permet de prendre conscience que vous faites tout pour rendre le coiffage le plus agréable possible.

Pour impliquer un enfant dans ce moment, vous pouvez aussi le laisser choisir sa coiffure. Il est également possible de lui proposer un miroir pour qu’il suive la réalisation du coiffage. 

Quoi qu’il en soit, certaines règles sont à respecter pour ne pas réduire à néant tous ces efforts. 

  • On commence toujours par hydrater les cheveux
  • En dénoue grossièrement avec les doigts, voire on sépare les cheveux en plusieurs parties pour pouvoir mieux les coiffer (selon l’épaisseur des cheveux)
  • On démêle en commençant par les pointes, puis on remonte petit à petit.

Pour faire face à la légendaire impatience des enfants, nous vous conseillons de préparer tout le matériel nécessaire en amont pour pouvoir enchaîner les étapes en toute fluidité.

logotype gris et bleu YDNA
YDNA propose des produits réalisés avec 99% d'ingrédients d'origine naturelle pour les cheveux afro

Reset Password